MESSAGE DU PRESIDENT DU MOUVEMENT PATRIOTIQUE POUR LE SALUT (MPS) A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES

MESSAGE DU PRESIDENT DU MOUVEMENT PATRIOTIQUE POUR LE SALUT (MPS) A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES

Camarades militantes

Le Burkina Faso, à l’instar d’autres États du monde, célèbre ce lundi 8 mars 2021, la journée internationale des femmes. C’est l’occasion de rappeler la signification profonde de cette journée, dont l’enjeu majeur est moins la fête que la réflexion suivie d’actions pour évaluer et corriger les inégalités de droits dont souffrent les femmes. Cette journée internationale qui s’enracine à l’origine dans le mouvement féministe occidental doit être l’occasion pour vous, femmes du Burkina Faso, de vous interroger sur la signification du féminisme en contexte burkinabè, pour échapper au piège de l’occidentalisation dans votre quête légitime d’élargissement de vos droits et libertés.

Pour résorber les déficits de droits et de libertés que vous vivez quotidiennement, nous devrions, tous ensemble, encourager les actions en faveur de l’inclusion sociale des femmes, soutenir toutes les initiatives qui permettent aux femmes des villes et de campagne en situation de pauvreté et d’exclusion sociale, de participer davantage à la vie économique, sociale et culturelle et de bénéficier d’un niveau de vie décent. Les femmes doivent être davantage impliquées dans les prises de décision qui affectent leur vie et bénéficier d’un meilleur accès à leurs droits fondamentaux.

En droite ligne des recommandations des Nations Unies, les militantes du MPS sont invitées, cette année 2021, à prendre au sérieux la menace du coronavirus et continuer à observer et faire observer par tous, partout, les gestes de prévention préconisés par les autorités sanitaires.

Comme vous le savez, au plan national, le thème de l’inclusion financière des femmes par le numérique a été retenu pour cette année 2021. En vue de faciliter l’accès des femmes des villes et des campagnes, sans discrimination, les pouvoirs publics devront soutenir les acteurs non-étatiques fournisseurs de services financiers numériques, mais aussi veiller à renforcer la qualité de nos infrastructures numériques pour accroître plus largement les opportunités de développement économique et social de notre pays.

Camarades militantes

Cette commémoration intervient dans un contexte politique marqué par l’avènement d’un nouveau chef de file de l’opposition et le positionnement du MPS dans la majorité présidentielle. C’est maintenant, plus que jamais, que nous devons mettre en pratique et enseigner à mettre en pratique les principes et les valeurs du Manifeste du MPS, à savoir que nous devons apprendre à communiquer et discuter de manière constructive et non-violente, en suivant une éthique fondée notamment sur la vérité des faits et la sincérité de notre jugement, que ce soit lors de réunions ou sur les réseaux sociaux. Renoncer à la critique pour la critique, au mensonge, à la violence des propos et à l’hypocrisie ne nous diminue pas ; bien au contraire, cela nous élève. Cela ne signifie pas que nous devons accepter les critiques malveillantes si nous n’avons pas la force d’y opposer le silence. Cela signifie tout simplement que notre réfutation de ces critiques doit se faire de manière constructive et éviter de reproduire les arguments malveillants utilisés par ceux qui, de toutes les façons, ne nous ferons jamais de cadeau. En tant que membre de la majorité politique, nos critiques de l’action gouvernementale doivent être, plus que jamais, constructives, argumentées et assorties de propositions concrètes. Notre pays, notre peuple, en particulier les femmes du Burkina Faso vivent des problèmes trop sérieux pour que nous perdions notre temps dans des débats stériles au lieu d’investir ce temps et nos énergies à faire avancer le projet du MPS d’un Burkina meilleur.

A toutes les femmes du Burkina Faso, à toutes les femmes militantes du MPS je souhaite une excellente commémoration de la journée internationale du 8 mars.

Vive le MPS ! Vive le Burkina Faso !

Pr. Augustin Loada

Président du MPS

Laisser un commentaire